Ouverture de l'école à la rentrée 2017 !


Le 31 mai s’est tenue notre troisième réunion publique. Une réunion un peu particulière puisqu’elle a lancé officiellement l’ouverture de l’école de Grivery pour la rentrée 2017. En effet, une bonne surprise est tombée quelques jours auparavant : la possibilité de disposer immédiatement d’un lieu !

Créer une école est un projet de longue haleine, semé d’embûches, d’espoir, de déceptions, de belles rencontres… et parfois d’agréables surprises. C’est ce qui nous est arrivé ce samedi 27 mai : une ferme de 277 m² s’est libérée sur le hameau de Grivery, juste en face du lieu initialement prévu. Ce dernier nécessitait des travaux de rénovation très importants et nous avions planifié une ouverture de l’école pour la rentrée 2018.

La disponibilité de ce nouveau lieu renverse les perspectives : une ouverture de l’école dès la rentrée 2017 implique de traiter en priorité des points que nous avions prévu de traiter en cours d’année : les frais de scolarité, le règlement intérieur, les supports de communication…

Cette réunion, qui a rassemblé 26 personnes dont 4 enfants, devait être une réunion d’information sur l’avancée du projet. Elle s’est transformée en réunion de travail publique où nous avons débattu des points à traiter pour une ouverture en septembre.

Trois points étaient à l’ordre du jour : la pédagogie, les frais de scolarité et la communication.

La pédagogie

À l’attention des familles qui découvrent l’école de Grivery, Véronique a présenté le projet pédagogique. Un projet qui mûrit depuis plusieurs mois autour des écoles nouvelles inspirées de la pédagogie Montessori, des écoles démocratiques, autour de textes fondateurs comme « Ces écoles qui rendent nos enfants heureux » d’Antonella Verdiani, « Libre pour apprendre » de Peter Gray, mais aussi de films tels que « École en vie » de Mathilde Syre ou « Une idée folle » de Judith Grumbach.

Au niveau des enseignements, il est prévu de se conformer au Socle Commun de Connaissances, Compétences et de Culture de l’Éducation Nationale. Grâce à l’utilisation du logiciel Athena, il est possible de suivre et d’évaluer les apprentissages libres et de les relier aux exigences du Socle Commun. En revanche, les apprentissages ne sont pas limités aux programmes scolaires qui sont utilisés comme ressources et guides de progression. En outre, les apprentissages adressent des intelligences multiples, telles que les intelligences intrapersonelle, interpersonnelle, naturaliste…

La semaine s’organise sur le modèle de l‘école Freinet avec un plan de travail hebdomadaire, du texte libre, des projets. Le matin est consacré aux apprentissages académiques, l’après-midi est dédié aux ateliers et projets en groupe. La semaine est ponctuée par des temps forts comme le conseil d’école, la sortie à la médiathèque (qui se trouve à 1 km de l’école).

Pour que les parents et les enfants puissent voir s’ils s’adhèrent vraiment à la philosophie et au fonctionnement de l’école, il est prévu une période d’essai d’un mois.


Les frais de scolarité

Le sujet des frais de scolarité est donc arrivé sur le tapis plus tôt que prévu. En toute transparence, nous avons décidé de mettre ce point à l’ordre du jour afin de poursuivre ensemble un brainstorming entamé le samedi dès notre décision d’avancer la rentrée.

Au sein de l’équipe socle, notre politique de tarification est de trouver une solution juste pour tous et qui favorise la mixité sociale, c’est-à-dire qui permet aux familles les moins favorisées d’inscrire leurs enfants. Sachant que le loyer mensuel du local est de 2 350 euros, ce qui revient toutes charges et assurances comprises à 40 000 euros pour l’année, deux options s’ouvrent à nous :

  • Une tarification variable selon les revenus des familles : une formule inspirée de discussions sur le forum d’EUDEC France : QF * 6 / 25. Cette formule s’appuie sur le quotient familial, un indice facile à obtenir (il suffit d’en faire la demande à la mairie de son domicile). A partir d’une courbe de Gauss de répartition probable des revenus, une première estimation nous amène à un tarif annuel entre 1 200 euros pour les plus bas quotients et 8 000 euros pour les plus hauts quotients

  • Une tarification fixe basée sur le rapport coûts / nombre d’enfants. Dans ce mode de ca